Lucienne Renaudin Vary & Félicien Brut

Lucienne Renaudin Vary, trompette

Félicien Brut, accordéon

 

Astor Piazzolla (1921-1992)
«Chau Paris»

Carl Höhne (1871-1934)
Fantaisie slave

Astor Piazzolla (1921-1992)
extraits de l’opéra «Maria de Buenos Aires» (arr. Jérôme Ducros & Domi Emorine)

Leonard Bernstein (1918-1990)
«Tonight» extrait de la comédie musicale «West Side Story» (arr. Thibault Perrine)

Richard Galliano (1950)
Tango pour Claude

 

Enregistré le 11 août 2021 à Rougemont

Lucienne Renaudin Vary appears with the courtesy of Warner Classics
Find out more about her music here!

«Révélation soliste instrumental» des Victoires de la musique classique 2016, Lucienne Renaudin Vary donne un sacré coup de jeune et de fraîcheur à la trompette, à l’image d’une Alison Balsom outre-Manche. Enfant de la France de l’Ouest, elle étudie au Mans puis à Paris, et se profile d’emblée sur les deux tableaux – celui du jazz et celui du classique –, aussi à l’aise sur les scènes de la Folle Journée de Nantes qu’en première partie de Wynton Marsalis à Marciac. Ce n’est pas un hasard de la retrouver ici non aux côtés d’un pianiste mais d’un accordéoniste – l’excellent Félicien Brut, disciple de Richard Galliano, qui s’est révélé en 2017 dans le joli projet «Le Pari des Bretelles» en compagnie du Quatuor Hermès. En guise de mise en bouche, offrez-vous l’écoute du troisième album Warner de Lucienne, «Piazzolla Stories».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.