26 août, 19h30

Patricia Kopatchinskaja, violon
Il Giardino Armonico
Giovanni Antonini, flûte à bec & direction

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto en sol mineur pour cordes et basse continue RV 157

Luca Francesconi (1956)
«Spiccato il volo» pour violon seul

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto en ut majeur pour violon, cordes et basse continue RV 191

Simone Movio (1978)
«Incanto XIX» pour violon seul

Giacinto Scelsi (1905-1988)
«L’Ame ouverte» pour violon seul

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto en mi bémol majeur pour violon, cordes et basse continue RV 253 «La tempesta di mare»

Aureliano Cattaneo (1974)
«Estroso» pour violon seul

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto en mi mineur pour 4 violons, cordes et basse continue RV 550

Giovanni Sollima (1962)
«Moghul pour violon seul

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concerto en ré majeur pour violon, cordes et basse continue RV 208 «Grosso Mogul»

 

26 août 2022, 19h30, Eglise de Saanen

Voilà des années que Patricia Kopatchinskaja nous habitue à ne rien faire comme les autres. Le programme qu’elle présente ici avec les instruments historiques de l’ensemble milanais Il Giardino Armonico s’inscrit parfaitement dans cette dynamique: il fait en effet dialoguer des concertos de Vivaldi avec des œuvres pour violon seul de compositeurs italiens contemporains, dont elle a pour la plupart suscité la création. Et Vienne dans tout cela? La capitale impériale n’est autre – ce que l’on ignore bien souvent – que l’ultime demeure du «prêtre roux». Il y trouve la mort fin juillet 1741 dans le dénuement le plus total et l’indifférence générale. La légende raconte que lors du cérémonial réservé aux indigents célébré en Saint-Etienne se trouvait dans le chœur un jeune garçon du nom de… Joseph Haydn.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.