Sonate n° 31 en la bémol majeur op. 110

Sir András Schiff, piano

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate n° 31 en la bémol majeur op. 110
Moderato cantabile, molto espressivo
Allegro molto
Adagio ma non troppo, Fuga, Allegro ma non troppo

Enregistré le 4 août 2020 à Saanen

 

András Schiff a été anobli en juin 2014 par la reine Elisabeth II: une façon de saluer l’engagement de l’un des plus grands interprètes de notre temps, qui s’est distingué tant comme soliste que comme chambriste, directeur artistique, chef d’orchestre et professeur. Il s’était vu remettre une année plus tôt la Médaille d’or de la Royal Philharmonic Society, plus haute distinction décernée par l’institution, et, le mois même de son anoblissement, élevé au grade de docteur honoris causa de l’Université de Leeds. Depuis 2014, Sir András Schiff est également citoyen d’honneur de la ville de Vicenza. Le mois de mars 2017 a vu la sortie chez Bärenreiter et Henschel de son livre «Musik kommt aus der Stille» [La musique naît du silence], recueil d’essais et d’entretiens avec Martin Meyer.

Comments on “Sir András Schiff joue Beethoven – Deuxième partie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *